Séances en salle

Publié le par Cigogne

Séances en salle
Séances en salle

A l'une ou l'autre reprise, sur ce blog ou sur Facebook, il m'a été posé des questions sur mes séances en salle dont la longueur en surprend plus d'un et sur le matériel que j'utilise.

Le vélo, acheté chez Décathlon il y a quelques années déjà est un Domyos avec une roue d'inertie de 12 kg dont la résistance est réglée à partir d'un petit ordinateur de bord. Celui-ci permet de choisir entre un des douze programmes pré-enregistrés (photo ci-contre), qui simulent soit une séance d'entrainement fractionnée, soit un enchaînement de bosses, ou un niveau de difficulté fixe linéaire. Il est également possible de créer ses propres programmes si ceux proposés ne conviennent pas. C'est une option que, personnellement, je n'ai jamais utilisée.

L'écran, très complet, permet de suivre la progression et fournit de nombreuses informations comme la rotation par minute, la vitesse, la durée de la séance, la distance, la puissance instantanée développée en watts, le nombre de calories brûlées et les pulsations cardiaques (capteurs dans les poignées). Il est également possible de programmer une séance de travail en fonction de ces différents critères (niveau à atteindre, par exemple).

Quant à la longueur de mes séances, elle est essentiellement déterminée par la durée du film que je me projette pendant que je pédale. J'associe donc l'effort physique au divertissement culturel. De quoi doubler mon plaisir. Le vélo, que du bonheur

Séances en salle

Publié dans Divers

Commenter cet article

jp37 06/11/2013 17:59

Je savais que tu regardais un film lors de tes séances, mais comment pratiques tu , changes tu comme moi plusieurs fois de programmes lors d'une séance?
Pour ma part j'en ai fait une heure hier soir, 15mn d'échauffement sur un programme perso U1, 2x5mn P9, 5mn P6, 10 programme perso U2, 2x5mn P4 et 10mn de retour au calme avec le programme perso U2. Devant la télé aussi, pas de film, mais des documentaires sur Arte.

Cigogne 08/11/2013 09:35

Une séance en salle, pour moi, se compose d'une première partie d'un bon quart d'heure, à un niveau de résistance faible, histoire de m'échauffer. Ensuite, je choisis un programme pour le restant de la durée de la projection. Je me contente d'arrondir à la dizaine de minutes supérieure pour avoir un compte rond.
En fait, je me contente de pratiquer le vélo, en salle ou sur route, de la même façon : en dilettante. Il y a belle lurette que je ne recherche plus la performance pour la performance. L'essentiel étant que je parvienne à atteindre les objectifs que je me suis fixé, même si ceux-ci sont ambitieux (longue distance, montée d'un col mythique, randonnée difficile...). Finalement, c'est aussi une sorte de performance, même si elle est plus modeste.

Jean-Charles 06/11/2013 11:55

Cri-Cri n'aura pas attendu longtemps pour obtenir satisfaction après la requête qu'il a formulée dans son commentaire sur ton dernier article !!!
C'est une excellente idée de suivre un film pendant tes séances qui, sans autre distraction, pourraient devenir lassantes et ennuyeuses ! J'avais bien penser installer mon appareil (qui végète dans le grenier) dans ma véranda, face au jardin et au bassin à poissons, mais devant un écran c'est encore bien plus distrayant !!! ....."va falloir" que je dépoussière mon appareil et que je l'installe un de ces jours. C'est simplement un support sur lequel je dois fixer mon vélo, ce qui est une contrainte qui me freine car cela m'impose de monter et démonter en fonction de la pratique sur route ou en salle : je n'ai pas de "mulet" comme l'Ariégeoise ! (Non, je n'ai pas dit que l'Ariégeoise était un mulet...: j'aurais dû dire : "je n'ai pas de mulet comme en possède l'Arriégeoise..."!!!! (Lol, comme il dit !) - Il s'agit d'un appareil de marque TACX.
(Tiens...je viens d'aller le chercher : il est dans la véranda : voilà un premier pas de fait !!!).

Cigogne 08/11/2013 09:24

Un premier pas de fait. Ne te reste plus qu'à installer le vélo sur le Tacx et d'appuyer sur les pédales. Après, en ce qui concerne l'environnement... chacun fait comme il veut, naturellement

lariegeoise 06/11/2013 11:52

Trop fort le Bernard. Mais c'est un peu la caverne d'Ali Baba ton lieu de HT, non? Mais je me doute que cela ne doit que le lieu de rangement car je sais qu'il vaut mieux être dans un lieu aéré et d'ailleurs où est la télé? Lol! Moi je n'arrive qu'à faire que 45' de plaisir sur HT ou laors quand j'ai voulu me remettre d'aplomb après ma clavicule cassée. Et rien ne vaut mieux que la route à mon avis même si parfois on se fait rincer. Il faut savoir prendre des risques! To day HT?

Cigogne 08/11/2013 09:22

Le vélo, pour moi, doit avant tout rester un plaisir. Une sortie sur route, sous la pluie, n'en est pas un. Et je ne parle pas de l'augmentation du risque de chute sur les routes mouillées et sur les feuilles mortes.Je laisse ça à ceux dont le vaccin au rayon de vélo est plus efficace que le mien et me contente de mes séances dans ma caverne d'Ali Baba.
Dès qu'il fera meilleur, je te contacte, pour voir si une nouvelle sortie en commun est possible.

Richard36 06/11/2013 11:24

Je comprends mieux pourquoi tu fait de si longues séances. En plus tu ne risques pas de rentrer dans une voiture de gendarmerie et de chuter. Mais rien ne vaut les sorties sur route. C'est un autre genre de plaisir. Il est quand même plus agréable.

Cigogne 08/11/2013 09:15

Bien d'accord avec toi : une sortie sur route est nettement plus agréable qu'une séance en salle. Mais une séance en salle reste tout de même plus profitable qu'une séance devant la télévision. Lol