Les Boucles de l'Est 2014

Publié le par Cigogne

Les Boucles de l'Est 2014
Les Boucles de l'Est 2014

Dimanche dernier j'ai participé à ma première randonnée de l'année, organisée par le club du Perreux-sur-Marne, les Boucles de l'Est. Une randonnée que j'ai déjà eu l'occasion de faire trois fois. Pour l'occasion, j'y retrouvais, comme bien souvent, mon partenaire habituel, Jean-Claude, accompagné cette fois d'un autre cyclo du club de Gagny, Luc.

Il fait beau, mais le thermomètre n'affiche que 5° au moment du départ et il faudra attendre plus de deux heures pour qu'il dépasse la barre des 10°. Les cuissards longs étaient la bienvenue. Grand soleil, peu de vent et fléchage remarquablement fait, une fort belle sortie

Les Boucles de l'Est 2014
Les Boucles de l'Est 2014

Après la montée vers Villiers qui fait mal aux jambes car se situant moins de deux kilomètres du départ, le parcours est relativement plat. Nous ne totaliserons que 529 mètres de dénivelé sur les 107 kilomètres du parcours. Rien d'insurmontable, même si nous avons regretté l'emplacement du premier contrôle de ravitaillement, situé à mi-côte, après seulement 35 kilomètres de route. Difficile de repartir sereinement ensuite. Curieusement d'ailleurs le second et dernier contrôle n'était placé, lui, qu'à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée. Une répartition surprenante et fort peu judicieuse.

Les Boucles de l'Est 2014
Les Boucles de l'Est 2014
Les Boucles de l'Est 2014

Finalement, le seul regret que j'aurais tient au fait d'avoir, une nouvelle fois, roulé sur un parcours que je connais bien puisque faisant partie de mes tracés habituels. Cette fois le regret est d'autant plus important que, par le plus grand des hasards, lors de la sortie effectuée avec Lariégeoise deux jours plus tôt,nous avons effectué la plus grande partie du parcours, en sens inverse.

L'intérêt de continuer à participer à ce genre de randonnée locale se pose une nouvelle fois. Fortes sont les probabilités pour que je fasse l'impasse sur celle-ci les années prochaines et lui cherche une alternative.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bruno 13/03/2014 20:46

Si tu veux découvrir de nouvelles viens à Longjumeau dimanche matin. Départ à 7h00 :)

Cigogne 15/03/2014 12:30

Je sais. Ceux-là sont définitivement incurables. Et hop...

bruno 15/03/2014 11:22

J'ai une semaine pour récupérer
Il y a des cas encore plus grave du cote de Lyon qui font des 200 2 jours de suite

Cigogne 15/03/2014 10:53

Des 200 à la file ? Mais tu es un grand malade. Tu ne le savais pas ?

bruno 14/03/2014 20:45

A part les 10derniers km le BRM 200 et le tour de l’Essonne emprunte des routes différentes.
Pour la semaine d'après je serai sur le BRM200 de Flins

Cigogne 14/03/2014 09:15

Ben ça sera sans moi. Le premier 200 de l'année est prévu la semaine suivante, à Boulogne. Egalement sur un parcours que je n'ai jamais fait (contrairement au BRM de Longjumeau qui emprunte certaines routes du tour de l'Essonne, je crois)

jp37 13/03/2014 19:00

Bonsoir Bernard, pour ma part je n'ai pas encore ce genre problème, j'ai essayé de faire des randonnées ou des brevets hors des routes que je fréquente d'ordinaire avec le club ou seul. La dernière en date m'a permis de découvrir une autre facette de l'entre deux mers, dimanche l'ouverture du codep me permettra de faire un circuit dans le Sauternais, et mes futurs brevet en avril me verrons rouler dans une partie du département éloignée de mon domicile et me conduirons même jusqu'en Charente. Après il reste le plaisir de participer à un événement et de rencontrer d'autre cyclos.

Cigogne 14/03/2014 09:17

Bonnes routes JPB. En plus, il me semble que tu collecte les cachets pour un BRF. Du coup, tu dois voir pas mal de paysages différents. Le vélo... que du plaisir...

Penn Ar Bed 12/03/2014 20:38

C'est vrai que l'intérêt touristique de ce genre de randos est nul. Quant à faire rentrer de l'argent en caisse, les chiffres sont assez dérisoire par rapport à l'investissement que demande l'organisation d'une telle manifestation. Le seul intérêt réside dans la rencontre avec des cyclos qu'on rencontre sinon rarement...

Cigogne 14/03/2014 09:13

Dont acte. Comme c'est l'avis d'un spécialiste (sans aucune ironie), j'approuve sans réserve.
Toutefois, la rencontre avec les autres cyclos se fait, partiellement, aux points de contrôle, car le reste du temps, ils roulent très souvent entre eux et même quand on est dans un paquet, il n'y a pas de longs échanges

Richard36 12/03/2014 10:42

Je partage ton avis sur les randonnées organisées près de chez toi. Parfois on se demande pourquoi aller payer une inscription pour se retrouver sur des routes qu'on utilise habituellement. Reste le plaisir de rouler avec d'autres cyclos et de permettre aux clubs de vivre car c'est une façon comme une autre de faire rentrer de l'argent dans les caisses

lariegeoise 12/03/2014 10:01

Je partage ton avis sur le tracé que tu as emprunté et c'est un peu pour cela que je n'avais jugé intéressant de le faire même si on aime rouler parfois en groupe. Je préfère garder mes forces pour d'autres circuits. Mais nous aurons l'occasion de découvrir d'autres coins puisque le kilométrage ne t'arrête plus. Ah par contre tu n'auras peut-être pas ton lieutenant! Pour les points de ravitaillement on s'était fait déjà la même réflexion. Au fait, il y avait une rando d'Ozoir en même temps.

Cigogne 14/03/2014 09:20

Pour découvrir de nouveaux circuits dans le coin... va falloir faire très fort. Seule solution : profiter du retour des beaux jours pour allonger les tracés et explorer de nouveaux secteurs.
Autrement, prendre la voiture et aller sur des randonnées plus lointaines. Personnellement, je choisis cette option en privilégiant les randonnées de 150 km et plus.