Boucles berrichonnes

Publié le par Cigogne

Boucles berrichonnes

Ce début juillet aura été celui des vacances. Vacances en deux temps, avec une semaine passée à Argelès, puis quelques jours dans le Berry, à Lucay-le-Mâle, une petite localité située à une dizaine de kilomètres de Valencay. L'occasion pour moi d'emporter mon vélo et de profiter de quelques journées de beau temps pour effectuer deux boucles berrichonnes, gentiment vallonnées.

Boucles berrichonnes

La première de ces boucles m'aura permis de découvrir de belles routes, au revêtement impeccable, avec de longues lignes droites dans lesquelles on ne se voit pas avancer. Bien que je roule en matinée, la chaleur est déjà bien présente et la fraîcheur des passages boisés est bienvenue.

Départ en direction de Valencay, puis direction au sud vers Levroux avant de rejoindre Buzançais et de revenir par Eccueillé. Un parcours de 92 kilomètres avec près de 600 mètres de dénivelé (ce n'est pas tout plat, le Berry) et quelques images sympathiques pour mon carnet de souvenirs cueillies au fil des routes.

L'arrière du château de Valencay, un clin d’oeil agricole et un autre château, en plein bois, sur la route du retour, entre Eceuillé et Lucay-le-Mâle
L'arrière du château de Valencay, un clin d’oeil agricole et un autre château, en plein bois, sur la route du retour, entre Eceuillé et Lucay-le-Mâle
L'arrière du château de Valencay, un clin d’oeil agricole et un autre château, en plein bois, sur la route du retour, entre Eceuillé et Lucay-le-Mâle

L'arrière du château de Valencay, un clin d’oeil agricole et un autre château, en plein bois, sur la route du retour, entre Eceuillé et Lucay-le-Mâle

Boucles berrichonnes

Pour la seconde boucle, j'avais décidé de partir à l'ouest et de rouler jusqu'à Loches avant de revenir en passant par Châtillon-sur-Indre. Le temps est bien plus maussade que la veille et il me faudra attendre près de 2.30 heures pour voir le thermomètre de mon compteur passer enfin la barre des 20 degrés. Comme de surcroît toute la première partie du parcours comprend de nombreux passages dans les bois... Brrr. Heureusement qu'on est mi-juillet.

Comme la veille, je ne peux qu'apprécier la qualité du revêtement routier, le peu de circulation routière (non négligeable quand on est un cycliste) et me régaler à la vue de quelques paysages superbes et découvertes pittoresques.

La Chartreuse du Ligey, une borne départementale du siècle dernier et le lavoir de Préaux, sur la route entre Châtillon et Eceuilé
La Chartreuse du Ligey, une borne départementale du siècle dernier et le lavoir de Préaux, sur la route entre Châtillon et Eceuilé
La Chartreuse du Ligey, une borne départementale du siècle dernier et le lavoir de Préaux, sur la route entre Châtillon et Eceuilé

La Chartreuse du Ligey, une borne départementale du siècle dernier et le lavoir de Préaux, sur la route entre Châtillon et Eceuilé

Et puis, qui dit vacances, dit tourisme et découverte de la région et des spécialités locales au gré de nos flâneries...

Boucles berrichonnesBoucles berrichonnes
Boucles berrichonnesBoucles berrichonnes
Boucles berrichonnesBoucles berrichonnes
Boucles berrichonnesBoucles berrichonnes

Les données "techniques" de mes deux boucles :

Commenter cet article

bruno 02/08/2014 16:50

C'est quoi la différence entre les vacances et la retraite?
Tu as plus de temps libre :)

Cigogne 04/08/2014 11:37

Tu as tout compris. En vacances, en principe, je ne fais rien du tout. Fainéantise maximale :-)

jp37 25/07/2014 21:32

En définitive nous n'avons pas de regrets à avoir, nous étions dans la même région, mais avec un mois de décalage. J'espère que tu as découvert les meilleurs spécialités de la région comme les fromages de chèvres, les rillettes ou brunes confitures de cochon comme les nommait Rabelais, les rillons et la belle diversité des vins de Loire.
Je n'ai pas vu de bornes comme la tienne, par contre j'ai fait une belle moisson de pancartes Michelin.
Enfin une petite info, ce n'est pas l'Abbaye-de-Beaulieu sur une de tes photos, mais la Chartreuse du Liget entre Loches et Montrésor.

Cigogne 29/07/2014 08:38

Je n'avais pas réalisé qu'un mois séparait nos périples berrichons. J'ai lu tes articles avec un peu de retard.
Comme tu le dis, j'en ai profité pour découvrir les spécialités régionales. J'ajoute à ta liste (non limitative) l'huile de noix, les croquants de Valencay...
Merci pour ta précision concernant la Chartreuse du Liget que j'ai rebaptisée par erreur. J'ai effectué la modification de ma légende. En ce qui concerne la borne départementale que j'ai photographiée, elle se situer sur la route entre Loches et Châtillon.

Richard36 25/07/2014 11:39

Même en vacances, la passion reste la même. C'est superbe car ça nous permet de découvrir d'autres coins. Bonne vacances

lariegeoise 25/07/2014 10:43

Je ne croirais pas que notre cigogne soit une chèvre ou il en élève un troupeau. Mais il a fait la découverte de beaux châteaux comme notre JP qui était déjà revenu à Cestat après son périple tourangeau. C'est eaxct qu'il n'y a pas de vrai été cet été. Et on a du mal à partir découvert tôt le matin. Mais tu as en compensation de belles routes. En montagne c'est plus granuleux. Et oui, ici, il neige l'hiver. Tu as pu varier tes circuits et éliminer les kilos pris à Argelés.