Escapade alsacienne

Publié le par Cigogne

Le Markstein, depuis la route des Crêtes

Le Markstein, depuis la route des Crêtes

Pour diverses raisons, j'ai été amené à retourner en Alsace ces derniers jours. Toujours bien inspirée, dame Cigogne m'a incité à emporter mon vélo, histoire de faire quelques bosses alsaciennes. Une incitation à laquelle j'ai cédé sans émettre la moindre objection. Etonnant, n'est-ce pas ?

Vendredi dernier, avec mon petit frère, nous avons donc effectué une première courte boucle de mise en jambe, histoire de voir si nous étions encore capable de nous hisser au sommet d'un col relativement modeste (Bannstein). 

De retour à Schweighouse, pour augmenter un peu le dénivelé, au lieu de rentrer directement sur Guebwiller, nous avons décidé de poursuivre quelque peu notre périple en remontant la vallée jusqu'à la sortie de Linthal.

Escapade alsacienneEscapade alsacienne
Escapade alsacienneEscapade alsacienne
Escapade alsacienneEscapade alsacienne

Cette sortie s'étant fort bien passée, j'ai donc jugé que rien ne m'empêchait, le lendemain matin, de m'offrir la montée jusqu'au point culminant des Vosges, via le Markstein, une route que j'ai très rarement empruntée, y accédant habituellement par le Col Amic.

Après un peu plus de 2 heures d'efforts, très heureux, je suis arrivé au bout de ces 29 longs kilomètres d'une ascension exigeante, sans grande période de répit, (mis à part le petit tronçon de la route de crêtes, entre le Markstein et la ferme-auberge du Haag).

Il ne me restera plus, une prochaine fois, que de revenir à Guebwiller avec ma monture, pour tenter de faire mieux. 

 

Quelques arrêts histoire de souffler un peu et d'enrichir mon livre d'imagesQuelques arrêts histoire de souffler un peu et d'enrichir mon livre d'images
Quelques arrêts histoire de souffler un peu et d'enrichir mon livre d'imagesQuelques arrêts histoire de souffler un peu et d'enrichir mon livre d'images

Quelques arrêts histoire de souffler un peu et d'enrichir mon livre d'images

Toutes les données techniques des deux sorties :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
plaisant ce changement de route pour toi :-)
Répondre
C
C'est sur que ça me change de mes habituelles routes seine-et-marnaises. Le vélo, que du plaisir
R
29 kilomètres d'ascension en 2 heures, tu as toutes les raisons d'être content de ta performance. Moi je dis chapeau le cyclo. Bravo
Répondre
C
Bien content du résultat, également. Je ne pensais pas arriver aussi facilement au sommet. Merci pour tes félicitations
R
Tu as du être heureux de pouvoir changer un peu de parcours et rouler sur les routes de ta jeunesse. Bravo pour cette belle montée, sèche, du Grand Ballon.
Répondre
C
Merci Robert. C'est vrai que partir à l'assaut du Grand Ballon sans échauffement n'est pas des plus évident. Fort Heureusement, de Guebiller à Linthal, la pente est relativement faible
L
Ta belle a fait de toi un homme heureux en te permettant de franchir d'autres horizons. Et en plus dans ton pays d'origine. Quoi de plus agréable et en bonne compagnie. Et c'est là que la seine et marne va te sembler bien plate. A renouveler, je suppose
Répondre
C
Ce n'est pas la première fois que je roule dans cette région, ni très certainement pas la dernière non plus. Par contre, c'est vrai que la Seine-et-Marne va me semble bien plate après ces deux sorrties