Coup double au Ballon d'Alsace

Publié le par Cigogne

Coup double au Ballon d'Alsace

Seconde escapade alsacienne. A nouveau, le Time est du voyage. Malheureusement, le calendrier des occupations et surtout la très médiocre coopération de dame météo, ne m'ont autorisé qu'une seule et unique sortie cette fois. Du coup, dans ma petite tête de félé du vélo est née une idée farfelue : je vais aller monter le Ballon d'Alsace. Mais pas une montée simple et on rentre à la maison. Non. Je vais aller le gravir deux fois au cours de la même sortie. Pourquoi pas ? Hop oui, d'accord.

Je vais donc mettre le vélo dans le coffre de la voiture, me rendre à Masevaux et de là, je me lancerai à l'assaut de ce sommet sud vosgien, via le lac d'Alfeld. Une fois arrivé en haut, je filerai sur Saint-Maurice-sur-Moselle. Petite pause miam miam, glou glou et je reviendrai par le même chemin, soit au total 62 kilomètres, dont 31 d'ascension. 

Hopla, c'est parti.Hopla, c'est parti.

Hopla, c'est parti.

Petit arrêt photo au lac d'Alfeld, superbe miroir d'eau dans un écrin de verdure

Petit arrêt photo au lac d'Alfeld, superbe miroir d'eau dans un écrin de verdure

Après 90 minutes d'efforts, le sommet est en vue. Le plus difficile est fait.Après 90 minutes d'efforts, le sommet est en vue. Le plus difficile est fait.

Après 90 minutes d'efforts, le sommet est en vue. Le plus difficile est fait.

25 minutes plus tard j'entre à St Maurice. Il ne me reste plus qu'à faire le même chemin en sens inverse25 minutes plus tard j'entre à St Maurice. Il ne me reste plus qu'à faire le même chemin en sens inverse

25 minutes plus tard j'entre à St Maurice. Il ne me reste plus qu'à faire le même chemin en sens inverse

Après un second passage au sommet, je redescends vers Sewen. Ma voiture m'attend tout là-bas, à la sortie de la vallée. J'aurai réussi ma folle sortie

Après un second passage au sommet, je redescends vers Sewen. Ma voiture m'attend tout là-bas, à la sortie de la vallée. J'aurai réussi ma folle sortie

Le plan et les données techniques :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
C'est sûr que la montée par les lacets du lac d'Alfeld est la plus difficile. Je suis bien content d'avoir commencé par celle-là. Du coup, la seconde montée m'a paru nettement plus facile (d'autant qu'elle est plus régulière et bien moins longue). La prochaine fois il faudra que je tente celle depuis Giromany.
Répondre
N
Giromany, c'est encore un autre style de verdure, avec des sapins plus hauts
N
La plus rude des 3 routes, bel effort !
Répondre
R
Toutes mes félicitations pour ce superbe doublé. Je savais bien que tu étais un cyclo hors normes.
Répondre
C
Cyclo hors normes... j'en doute. mais c'est vrai que je suis assez fier de cette double montée en une seule sortie
B
Ca me rappelle une sortie il y a 15 ans.<br /> J'avais aussi laissé la voiture au pied et j'avais monté le talus par 2 faces différentes mais je ne me rappelle plus lesquelles
Répondre
C
Suis très fier d'avoir renouvelé ta sortie (même si tu n'as peut-être pas fait les deux mêmes montées). La prochaine fois, faudra que je fasse la totale. mais il me faudra prévoir bien plus de temps
J
Avant de vouloir créer la cinglée du Ballon d'Alsace, il faudra apprendre à rouler un peu plus vite. Autrement il vous faudra trois jours pour faire les trois montées. En plus c'est bien plus facile que le Ventoux. Bon courage
Répondre
C
Rouler plus vite ? Je laisse ça à ceux qui en sont capable. Pour moi, le plaisir consiste à rouler et, dans ce cas précis, à réaliser l'objectif que je m'étais fixé. Rien de plus. Et comme il a été atteint...