Nouvelle escapade alsacienne

Publié le par Cigogne

Les Vosges du sud, lors de la montée du grand Ballon depuis le col Amic

Les Vosges du sud, lors de la montée du grand Ballon depuis le col Amic

Actuellement les escapades familiales alsaciennes se multiplient. Ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre. D'autant plus que le vélo est du voyage. Je peux donc cumuler les petits plaisirs. Rien que du bonheur.

Au cours de ce nouveau séjour, j'ai effectué trois sorties. Les deux premières en montagne - autant en profiter puisque les Vosges sont à proximité de pédale et une troisième, initialement prévue en plaine, mais... (voir plus bas)

Nouvelle escapade alsacienneNouvelle escapade alsacienne

Pour la première sortie, sorte de mise en jambes, j'ai choisi une boucle qui m'a menée, via un départ gentiment vallonné à travers le vignoble, jusqu'au col du Firstplan. Une montée assez difficile, mais très agréable car s'effectuant intégralement dans les bois.

Une fois arrivée là, j'ai fait demi-tour et suis rentré en passant une nouvelle fois par le col du Bannstein, déjà gravi il y a quelques semaines, en compagnie de mon petit frérot.

Wattwiller. C'est à partir de là que les choses sérieuses commencent

Wattwiller. C'est à partir de là que les choses sérieuses commencent

Cette mise en jambes faite, il ne me fallait regarder plus haut. J'ai donc opté pour une seconde boucle me menant au point culminant des Vosges (le Grand Ballon), via le Vieil Armand, cette fois. Une soixantaine de kilomètres pour 1241 mètres de dénivelé. 

Une température très clémente (16.4° en moyenne) m'a facilité cette double ascension. Heureusement, car la montée vers le grand Ballon, depuis le col Amic, s'effectue essentiellement en terrain découvert. Sous le soleil, cela peut rapidement prendre des allures de torture.

Nouvelle escapade alsacienneNouvelle escapade alsacienne
Nouvelle escapade alsacienneNouvelle escapade alsacienne
Nouvelle escapade alsacienneNouvelle escapade alsacienne
Gueberschwihr lors du retour vers la plaine d'Alsace

Gueberschwihr lors du retour vers la plaine d'Alsace

Après ces deux boucles assez difficiles, j'ai décidé de m'offrir une ultime sortie en plaine, histoire de souffler un peu, d'allonger la distance et de vérifier si le Rhin coulait toujours en direction du Nord. Seulement voila. Pour une raison que je ne peux m'expliquer, mon vélo en a décidé autrement et, dans un premier temps, m'a ramené vers Soultzmatt, alors que moi je ne voulais pas du tout. Du coup, je suis reparti, une nouvelle fois, en direction du col du  Firtstplan. 

Fort heureusement, après quelques kilomètres de montée, j'ai pu bifurquer à droite et revenir dans la plaine par Gueberschwihr. Ne me restait plus qu'à la traverser pour atteindre le canal d'Alsace.

Nouvelle escapade alsacienneNouvelle escapade alsacienne

Commenter cet article

newanne 29/07/2016 16:01

Grand Ballon via le Col Amic : brrrr......
Ton vélo est bien récalcitrant dis moi ;-)

Cigogne 01/08/2016 08:57

Grand Ballon via le col Amic, oui, mais après avoir gravi le Vieil Armand... Et là, c'est moi qui ai décidé, pas mon vélo. :-)

Joseph 29/07/2016 10:13

Le vélo et le plaisir de la famille rassemblé. Que du bonheur. Comme je te comprends. Profite-en au maximum. Tu as bien raison. Et bravo pour tes sorties bien dénivelées

Cigogne 01/08/2016 08:59

Comme tu écris : tous les bonheurs rassemblés en un même lieu. Superbe

Michel ROBLIN 28/07/2016 17:32

De belles sortie Bernard avec le beau temps !

Cigogne 01/08/2016 08:56

Que du bonheur.

Richard36 28/07/2016 17:11

De belles sorties à ton actif, avec un dénivelé très respectable. Même pour ta dernière sortie en plaine.
Je vois que toi aussi, tu as un vélo qui n'en fait qu'à sa tête. Pas facile de les domestiquer, ces petites bêtes.

Cigogne 01/08/2016 08:56

C'est vrai que ces petites bêtes, parfois, n'en font qu'à leur tête. la domestication est souvent longue et difficile ;-)

lariegeoise 28/07/2016 15:16

Comme je te comprends de prendre plaisir à des circuits nettement plus vallonnés qu'en Seine et Marne et de plus le soleil était de la partie. Que demander de mieux. Enfin l'été semble s'être installé et j'avoue que j'ai repris mes sorties matinales pour éviter la grosse chaleur. Donc Bravo pour ces circuits. Et enfin tu as du vrai dénivelé!

Cigogne 01/08/2016 08:55

Le dénivelé, tu sais, quand je fais une sortie en Seine-et-Marne et que j'ai 650 mètres en 80 kilomètres, ce n'est pas mal non plus. L'essentiel étant de se faire plaisir, non ?