Levallois-Cabourg 2016

Publié le par Cigogne

Levallois-Cabourg 2016

Première édition de Levallois-Cabourg, randonnée remplaçant Levallois-Honfleur qui s'est arrêtée il y a deux ans, après 30 éditions. Ayant participé à la dernière, je me devais d'être présent à la première de ce nouveau tracé.

Un parcours plus long d'une dizaine de kilomètres (225 km), plus valloné (1332 D+), qui aurait été une belle sortie d'automne, sous un beau soleil, s'il n'y avait eu ce vent de trois-quart face qui a soufflé toute la journée et rendu certains tronçons particulièrement pénibles.

L'arrivée à Cabourg, sompteuse, avec la boucle sur la piste cyclable longeant la plage, les barrières de sécurité sur les dernières centaines de mètres et le passage sous le portique d'arrivée applaudi par une foule nombreuse fut très appréciée par les participants. C'est suffisament rare pour mériter d'être signalé.

La préparation des vélos et des cyclos, au départ, à Levallois
La préparation des vélos et des cyclos, au départ, à LevalloisLa préparation des vélos et des cyclos, au départ, à Levallois

La préparation des vélos et des cyclos, au départ, à Levallois

Mes compagnons de route

Mes compagnons de route

Contrôles de ravitaillement toujours très appréciés.Contrôles de ravitaillement toujours très appréciés.
Contrôles de ravitaillement toujours très appréciés.Contrôles de ravitaillement toujours très appréciés.

Contrôles de ravitaillement toujours très appréciés.

Après 225 kilomètres de route, l'arrivée à Cabourg
Après 225 kilomètres de route, l'arrivée à CabourgAprès 225 kilomètres de route, l'arrivée à Cabourg

Après 225 kilomètres de route, l'arrivée à Cabourg

Petit billet d'humeur.

Levallois-Cabourg, comme toutes les randonnées auxquelles je participe est organisée sous le patronnage de la FFCT. Ce sont donc, en principe, des cyclos qui n'attachent que peu d'importance au chronomètre et pour qui le fait de participer et terminer le parcours constitue l'essentiel de l'objectif et de la performance physique.

Il est donc toujours très désagréable, lors de ces sorties, d'être bousculé par des paquets de cyclistes, venus pour établir ou battre un record de vitesse, qui réclament toute la place sur la chaussée, n'hésitent pas à vous serrer contre le trottoir ou le fossé, et se rabattent à quelques centimètres de votre roue avant au mépris de toutes les règles de sécurité (je ne parle même pas de courtoisie).

Le nombre de cyclosportives organisées annuellement devrait être amplement suffisant pour leur permettre d'assouvir leur passion sans pour autant être contraint de venir polluer l'ambiance des randonnées cyclo-touristiques. A chacun sa façon de pratiquer le vélo comme il le souhaite et, sans nul doute, le plaisir n'en sera que plus appréciable pour tous

 

Levallois-Cabourg 2016

Mon compteur ayant, pour une raison que j'ignore, décidé de marquer, lui aussi, une pause, lors du contrôle de midi, les données techniques sont donc scindées en deux parties (matin et après-midi). Faudra faire de savants calculs pour avoir les résultats globaux.

Commenter cet article

Joseph 14/09/2016 11:42

Je ne sais pas par combien de cyclos ton blog est lu, mais ton billet d'humeur mériterait d'être diffusé largement tellement il est vrai. Je partage complètement ton avis.
Bravo pour cette longue randonnée. Surtout avec le vent que vous avez eu.

Cigogne 19/09/2016 10:34

Un billet d'humeur qui a fait réagir, d'autant que mon article a été relayé sur FB. Mais je crains fort que cela ne change rien au problème et que nous continuerons de rencontrer encore longtemps ce genre de participants. Hélas

bruno 13/09/2016 19:33

Bonjour

Je ne t'ai pas vu sur la route mais sur mon retour. Tu étais dans la descente plongeant sur Cabourg et je remontais pour essayer la cote mais tu n'as pas l'air de m'avoir vu.
Rdv l'an prochain

Cigogne 19/09/2016 10:21

J'ai effectivement croisé quelques cyclos, sur la fin du parcours, mais j'avoue ne pas avoir fait très attention à eux, étant pas mal entamé. Désolé de ne pas t'avoir salué. L'an prochain, certainement.

Cyfac 13/09/2016 18:52

Bravo pour cette belle rando, le vent devait être usant. Penn l'a dit dans pratiquement toutes les randos il y a ce genre de gugusses.

Cigogne 19/09/2016 10:22

C'est sûr que le vent, cela vaut bien une belle bosse (et pourtant elles ne manquaient pas sur le parcours).
Pour les gugusses... ben oui. Hélas. Mais que faire ?

Penn Ar Bed 13/09/2016 16:59

Bravo pour la promenade ;) Et bravo pour ton billet d'humeur, le problème que tu évoques semblent un mal répandu partout et hélas il est difficile d'en venir à bout... sauf à ne plus faire de randonnée ! mais il est vrai que des paquets de plus de 50 cyclos, prenant toute la largeur de la route pour faire une perf sur une randonnée cyclotouriste c'est une aberration qui donne des sueurs froides aux organisateurs que nous sommes.

Cigogne 19/09/2016 10:25

Je comprends fort bien ton problème. C'est effectivement un mal répandu sur la plupart des randonnées de la FFCT. C'est vraiment regrettable.Et comme il me semble exclu de ne plus participer à ce genre de randonnée que j'affectionne...

Sezille winterhalter 13/09/2016 16:56

Bravo les cyclos,belle performance. Vous meritiez bien cette arrivée digne des vos efforts ! !!!!

Cigogne 19/09/2016 10:31

Merci madame. C'est vrai que cette arrivée était superbe. On a failli se prendre pour des champions