Tour de l'Essonne 2009

Publié le par Cigogne

Cette fois ça y est. J'ai une première longue distance (160 kilomètres) dans mon calepin, puisque j'ai participé hier, avec Roland, Jean-Claude et Christian au tour de l'Essonne.
Une journée qui a commencée comme un sketche, à 6 heures du matin quand Roland est venu me chercher. Premier petit détour chez lui pour récupérer ses chaussures qu'il avait oubliées avant d'aller chez Jean-Claude. Une fois le vélo de ce dernier installé sur le porte-vélo, second petit détour, à nouveau chez Roland, pour récupérer la plaque de police, indispensable, à mettre sur les vélos chargés. Puis, juste avant de prendre la route en direction de Longjumeau, ultime petit détour, chez Jean-Claude cette fois, qui avait oublié de prendre son téléphone portable. Et c'est enfin parti.
Arrivé au point de départ vers 7 heures. La récupération des cartes de pointage (très originales) à présenter aux différents contrôles est d'autant plus rapide que les enregistrements avaient été faits par courrier les semaines
précédentes. Et c'est le départ. Rapide. Très rapide puisque nous couvrons près de 26 kilomètres durant la première heure. Les routes sont belles, larges, et le vent inexistant. Les premières côtes sont vites avalées et les descentes qui les suivent très agréables et nous arrivons vers midi au second point de contrôle pour y prendre un repas bienvenu. Mon compteur indique juste 100 kilomètres effectués en 4 heures. 25 kilomètres à l'heure de moyenne. Si on continue comme ça, on sera rentré de bonne heure.
Mais les choses vont se gâter. Tout d'abord les côtes sont plus nombreuses sur cette fin de parcours, plus raides, les descentes sur des routes plus étroites, qui serpentent dans les bois plus difficiles et surtout le vent s'est levé. Et il ne nous est pas favorable, le bougre.Il faut appuyer dur sur les pédales pour avancer dans les longues lignes droites qui nous ramènent vers l'arrivée. Et puis les kilomètres s'accumulent. Les imperfections de la route se ressentent dans les pédales. Le bas du dos est douloureux. Nous finissons néanmoins par rejoindre Longjumeau après 6.44 heures de route avec une vitesse moyenne globale de 23.7 kms/heure, très heureux d'en finir.
Rendez-vous l'an prochain, pour une seconde édition ?

Le parcours :


Le profil  (dénivelé total 1 164 mètres):



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mauchant 13/05/2009 16:32

He bien, c'est la zoubia le départ, quel bordel chez les cyclos! Pas toujours facile une journée de pédales. Bravo quand même à tous 100 bornes en 4h00,ça rigole plus, l'année prochaine en 1ère caté? Après ça se complique, ah ces bosses, elles cassent toujours les meilleures moyennes. Pour l'année 2010, demandez un coup de bull, ça peut être sympa!
A+