Houlgate, le compte-rendu

Publié le par Cigogne

C’est la ville d’ Houlgate, département du Calvados, qui fut choisie comme lieu de séjour pour la sortie familiale annuelle des adhérents de la Section Cyclotourisme de l’U.S.M. Gagny. Nous étions 18 dont 13 à randonner le matin sur des parcours de 50 à 90 kilomètres, deux circuits étaient proposés en fonction des possibilités de chacun. Les après-midi furent consacrés à la visite touristique, tous ensemble, de cette belle région très verdoyante sous un soleil exceptionnel.

Les cinq épouses accompagnatrices ont profité des matinées pour le farniente à la plage ou la visite des marchés locaux tel que celui de Dives-sur-Mer bien particulier.


Jeudi nous sommes partis découvrir «la côte fleurie» d’Houlgate, Deauville, Trouville jusque Honfleur avec en prime la traversée du «pont de Normandie», fa.bu.leux!

Le retour s’est fait par l’intérieur des terres en passant par le typique village de Beaumont-en-Auge.

Mais que de difficultés, 900 m de dénivelée pour 90 km, il y a eu des jambes douloureuses à l’arrivée,peu habituées à ce régime !

Et qu'on ne vienne surtout pas nous raconter que la Normandie est une région toute plate. Je sais, je me répète. Mais jetez donc un coup d'oeil au profil de cette première sortie, ci-dessous.


Ces jolies villes traversées furent l’objet de notre visite piétonne et en groupe après le déjeuner.

Honfleur, niché dans un écrin de verdure, cité au passé historique prestigieux, garde un certain charme de part son port ses monuments historiques et religieux ou ses greniers à sel construits sous Colbert, pour recevoir le sel de «la Gabelle». Les peintres donneront au XIXème siècle un nouveau titre de gloire à la ville.

Deauville renommée, par son champ de courses créé en 1864 par le Duc de Morny fondateur de la ville et aussi par sa «promenade des planches» (1923) en bois exotique (l’Azobé) bien connue des «Stars» du cinéma.


Vendredi sortie matinale plus facile «la côte de nacre» nous avons longé la mer avec ses longues plages de sable fin jusque Courseulles-sur-Mer, où Patrice, comme tous les ans, se fit remarquer en étalant sa chaîne sur la route. Nous avons traversé le pont basculant de Pégasus Bridge où y figurent de nombreux vestiges militaires de juin 1944, puis Ouistreham. Cette randonnée fut reposante, très appréciée, pas du tout comparable à celle de la veille, ni dans les mêmes décors mais ceux-ci nous ont permis de découvrir de bien jolies villes diversement colorées.


L’après midi visite des plages du débarquement ainsi que d’Arromanches-les-bains où y subsistent encore une partie du port artificiel clé du dénouement de la seconde guerre mondiale.

Mais que de visiteurs, les moments de cet important événement de l’histoire de la France et du monde restent et resteront toujours présent en nos mémoires.


Samedi toute la journée a été consacrée au Pays-d’Auge par les si jolis villages (dont certains sont classés parmi les plus beaux villages de France) aux maisons à colombage, toutes différentes, comme Beuvron-en-Auge, Cambremer, Crèvecoeur-en-Auge…

L’après midi, Le Breuil-en-Auge avec au château du XVIème siècle, au bord de la Touques, une grande bâtisse en briques qui servit de filature, de fromagerie puis de chocolaterie et enfin de distillerie que nous avons visitée et pour finir à la clef, dégustation du «Calva».

Beuvron-en-Auge est confortablement niché au cœur du pays d’Auge, le village est un régal pour le visiteur avec ses maisons typiques qui cernent l’ancienne halle couverte, ses ruelles et les cours si joliment fleuries.

Les appareils numériques ont crépité, mitraillé une bonne partie de cette journée, pour mettre en mémoire toutes ces superbes images afin de les commenter au retour à la famille, aux amis et aussi compléter l’album du club.


Dimanche nous avons choisi résolument un parcours court et peu difficile car la fatigue pour certains d’entre nous commençait à se faire sentir. Soixante kilomètres furent parcourus aux environs de Caen, parmi les prairies où paissent moutons, vaches et chevaux accompagnés de mignons poulains.

André, en parfait reporter cyclo, en profitait pour prendre acrobatiquement des clichés des rouleurs, sans descendre de sa machine. Une prouesse qu'il convient de signaler et qui nous permet d'avoir des photos différentes de celles prises depuis le bord de la route.

Et puis, il nous fallait rentrer de bonne heure pour libérer nos chambres avant midi.



Une dernière photo, pour imortaliser notre séjour en Normandie, et c'est le retour vers la capitale après le dernier déjeuner, aussi savoureux que ceux des autres jours, merci à notre Hôte qui a su nous faire saliver de son excellente restauration.

N’oublions pas, Monique qui a géré ce séjour de bout en bout haut la main malgré quelques difficultés sur place et, Jean-Claude qui fut notre pilote pour les parcours et les visites.

Chacun gardera en tête les images de ce beau séjour, des apéros à la plage, du cidre qui a coulé abondamment, le tout effectué dans une ambiance très très chaleureuse. Merci à tous de votre excellente convivialité.

 

Compte-rendu rédigé par Michel (même si j'ai mis mon grain de sel deci-delà).

L'essentiel des photos prises par Lili, André, Jean-Claude et Michel, sont rassemblées dans un album que vous trouverez dans la colonne de gauche, à la rubrique "Albums photos"

Commenter cet article