Sortie du CoDep 93

Publié le par Cigogne

Hier, a eu lieu la traditionnelle sortie du CoDep 93, avec un rendez-vous fixé cette année en haut de la côte de Villevaudé. L'occasion pour les cyclos du club d'effectuer une petite sortie, calme, de 80 kilomètres quand même, avec quelques belles côtes, dont la découverte d'une nouvelle à Esbly, pour certains.
Le départ, relativement plat, nous a amené, en passant par Guermantes et Montévrain, à Esbly. Là, au lieu de prendre directement vers Tribadou, Dédé à proposé une petite variante, en passant dans la localité et pour emprunter une petite côte, qui en 800 mètres nous a mené de 58 à 103 mètres (5.63 %), de quoi faire souffrir quelque peu les organismes.
Une petite boucle plus tard, nous nous sommes à nouveau retrouvé au bas de cette côte. Mais cette fois, nous avons rejoint Tribadou par des routes plus raisonnables. D'autant, qu'inévitablement, après Annet, nous attendait la côte de la Violette remplaçant pour une fois celle de Gibbs.
Après le passage au point de ravitaillement du CoDep, et la photo souvenir devant la banderolle de la Fédération, nous sommes rentré, tranquillement, faisant même l'impasse sur l'habituelle montée du ball-trapp à Courtry.
Une gentille petite sortie, effectuée en 3.43 heures pour 82 kilomètres, histoire de se décrasser quelque peu et de faire tourner les jambes.

Le parcours :



La photo souvenir.

(Pour l'enregistrer sur votre disque dur, il suffit de clicquer sur la photo, elle s'ouvrira en grand sur votre poste de travail)


)

Commenter cet article

bruno 16/09/2009 22:00

Ce parcours me rappelle des souvenirs car il y a quelques années (déjà 30 alors que c'était hier) c'était nos routes d'entrainement dominical lors de la saison hivernale. Courtry, villevaude, chalifert sont des noms de cotes gravées dans ma mémoire.
Faudrait que j'y retourne un de ces jours mais je vais être capable de m'y perdre:)

Cigogne 17/09/2009 08:41


Si jamais le coeur t'en dis, j'aurais grand plaisir à te servir de poisson pilote dans ces bosses que je commence à très bien connaître.
C'est vrai que l'est parisien (comme la Normandie - clin d'oeil à Cricri) n'est pas des plus plats, même si ça n'a rien de comparable, naturellement, avec les Vosges, les Alpes ou les Pyrénées