Brevet de la Montagne de Reims 2011

Publié le par Cigogne

2011-06-25_14-26-20_626.jpgCe dernier week-end, comme prévu, je me suis rendu à Reims pour participer au Brevet de la Montagne de Reims. Une randonnée que tout le monde me disait difficile à juste titre. Certes, ça n'a rien de comparable avec l'ascension d'un col, loin de là, mais cette interminable succession de côtes, dont plusieurs présentant des pourcentages bien supérieurs à 10 %, sous une chaleur caniculaire (le thermomètre de mon compteur a flirté avec les 40 degrés dans l'après-midi), n'a rien d'une promenade de santé. Et dire qu'on paye pour se lancer dans de semblables aventures!!! Ils ont fous ces cyclos. 

Alliant, une nouvelle fois le tourisme au cyclo, nous sommes arrivés, madame Cigogne et moi, samedi en fin de matinée - nous avions réservé une chambre dans un hôtel pour éviter d'être obligé de se lever très tôt dimanche matin. La journée à été consacrée à la visite de la ville (et de ses magasins), avec, naturellement, l'inévitable détour par la très célèbre cathédrale.

En fin cours d'après-midi, nous avons été rejoint tout d'abord par Jean-Claude (et madame) puis par Guitout (et madame). Jean-Claude ayant apporté le Champagne (je lui avais suggéré du Crémant, mais il n'a pas retenu ma proposition), nous avons bu, par anticipation à ce beau week-end, dame météo nous ayant promis une splendide journée de dimanche.

DSCN1682Manque juste Jean-Claude sur la photo. Dame, il fallait bien que quelqu'un l'a prenne 

Le soir, afin de prendre des forces pour la journée du lendemain, nous avons choisi un petit restaurant très très sympathique, proposant des produits régionaux (locaux), comme la raclette et la tartiflette.Comme ne manquera sûrement pas de le dire Veloblan, "ils ne pensent qu'à manger et à boire ces cyclos"

DSCN1687Une très courte nuit plus tard, nous nous préparons pour la randonnée, puisque c'est quand même pour elle que nous sommes venus. Malgré l'heure matinale inhabituelle, l'hôtel a accepté de nous proposer un petit déjeuner complet. Puis nous pacourons les quelques kilomètres qui nous séparent du départ de la randonnée.

Là nous retrouvons les autres participants du club, Monique, Michel et Daniel

P6260003Et c'est le départ, avec presqu'immédiatement, pour bien prendre le poul de la journée, une première côte avec des pourcentages oscillant entre 5 et 8 %. Il ne fait pas encore très chaud, et les manchettes sont la bienvenue. Cette première mise en bouche aura également l'avantage de nous réchauffer quelque peu.

Dans la descente, un coup de fusil se fait entendre. Je viens d'éclater à l'arrière. Le pneu est déjanté et la chambre à air s'est enroulé autour de la cassette. Michel trouve que ma roue est chaude. Par précaution, on change de chambre (normal, elle a une déchirure d'une bonne quinzaine de centimètres) et le pneu. 

P6260010La réparation faite, nous repartons. On enchaîne les montées et les descentes. En arrivant à Chatillon-sur-Marne, juste avant le premier contrôle, il nous est conseillé de mettre la moulinette. En un peu moins d'un kilomètres nous allons gagner 87 mètres. Lors de certaines portions de cette difficulté, mon compteur passe même à deux chiffres pour m'indiquer le pourcentage de la pente.

DSCN1702Nous nous restaurons au pied de la statue de Urbain 2, face à un superbe panorama.

P6260018Puis la promenade dans le vignoble champenois se poursuit.

DSCN1707Dans la côte menant au contrôle suivant, un clown nous accueille en home-trainer. Une initiative plaisante qui amuse tout le monde.

DSCN1738C'est la grande foule au pointage. A l'arrivée, nous apprendrons que nous étions près de 1100 à nous être élancé pour cette randonnée, dont environ 500 sur le parcours le plus long.

DSCN1743Une longue descente, très roulante (même pour moi), nous amène ensuite dans le vignoble de la maison Moët et Chandon. Là, nous allons allègrement passer à des pourcentages à deux chiffres, au niveau du dénivelé, avec même une portion de quelques centaines de mètres à 17 %. Comme depuis un moment le soleil est présent sur le parcours, c'est d'autant plus pénible. Certains cyclos n'hésitent d'ailleurs pas à poser pied à terre pour terminer la montée.

P6260038Notre petite équipe se séparera en deux groupes. Monique, Michel et Guitout continueront en semble tandis que je poursuivrais mon périple en compagnie de Jean-Claude et de Daniel. Tout au moins jusqu'au repas de midi, à Mailly-Champagne où Daniel, qui se contentera d'un contrôle ordinaire et continuera immédiatement son chemin, tandis que nous nous arrêterons pour manger.

P6260043Au moment où nous apprêtons à repartir, la seconde équipe arrive. Nous restons quelques minutes avec eux. Puis il repartirons tous les deux ensemble.

DSCN1758Durant l'après-midi, sous un soleil de plus en plus chaud, le thermomètre de mon vélo atteindra les 40 degrés. Et la succession de côtes casses-pattes se poursuit. Nous aurons d'ailleurs encore droit, à la sortie de Lude, à une belle montée qui nous mènera de 93 à 225 mètres en 1.5 kilomètres.

Puis c'est le retour vers Reims, enfin, par une belle route serpentant dans le vignoble, avec un petit vent défavorable mais bienvenue, car rafraîchissant.

DSCN1764Au final, quand on regarde le profil de cette sortie, on ne note aucune portion plate importante. Nous aurons passé notre temps à monter pour redescendre immédiatement. Mais qu'importe. A l'arrivée, nous aurons tous droit à une part de flan et à un verre de Champagne d'autant plus apprécié qu'il est bien frais.

P6260054Le parcours d'une distance de 157.45 kilomètres, avec 2194 mètres de dénivelé, aura été couvert en 7.10 heures, soit une moyenne très convenable de 22 km/heure. Fatigués, mais très heureux d'avoir pu participer à cette magnifique journée.

Le profil :

Sortie club extérieur 26-06-2011, Altitude - Distance



Commenter cet article

franckcyclo76 13/08/2011 12:18



Je vais mettre sur mon blog un lien vers le tien. Bien entendu si tu ne souhaites pas que je l'y laisse, fais-moi signe.


Amitiés Cyclotouristiques,


Franck.



Cigogne 17/08/2011 16:53



Pas de problème pour un échange de liens. Je vais faire le nécessaire dans la foulée



Jean-Charles DERLIQUE 26/07/2011 19:31



Très intéressant votre article sur ce brevet qui est encore dans la pochette "projets" et que je ne tarderai pas à afficher à mon tableau de chasse ! Je viens de le lire et je garde pour un peu
plus tard la lecture de l'article concernant la préparation qui me sera sans doute utile. Cette année j'ai affiché L'Alpe d'Huez et le Col de la Madeleine et je vous remercie du commentaire
que vous avez déposé sur l'aricle relatant l'ascension de ce dernier.


Au plaisir et à bientot !


 



CINGLEE DU VENTOUX 19/07/2011 09:26




le Ventoux c'est de la gnognotte...



Commentaire n°9 posté par mimi le 28/06/2011 à 15h17


Comment ça, le Ventoux c'est de la gnognotte ? Je m'en vais venir distribuer des coups de fouets!!!LOL


Cigogne, je passe ce jour de pluie à lire ton blog qui est bien agréable! A demain pour faire la gnognotte!!!!!



Barzaz 12/07/2011 17:24



C'est un genre de rando qui peut me tenter dans l'avenir au vue du profil. Je vois que tu as la chance quand tu pars sur les randos de réussir à partir avec des copains du club, parce que je vois
au niveau de mon club, c'est difficile de les emmener faire des randos à part pour les 4 fellés du VTT (dont je fais parti même si à côté je fais énormément de route). Alors quand je fais une
rando route, c'est départ le plutôt possible pour rouler avec un groupe au lieu de tout faire seul.



Cigogne 12/07/2011 18:52



Oh, ne crois surtout pas que tout soit aussi iddylique. Relis plutôt mes commentaires sur l'organisation et la non-réalisation de Levallois-Honfleur l'an passé et tu comprendras.


En fait, nous avons à deux (avec Jean-Claude) décidé de nous inscrire à ce Brevet. Puis, au fil des sorties du club, avons réussi à en entraîner d'autres. Mais si pour les randonnées locales
proches, la participation des autres cyclos ne pose généralement guère de problème, il n'en va pas de même pour celles qui nécessitent un déplacement plus lointain. La preuve : sur
Menecy-Montargis, nous n'étions que deux. Même constatation sur le Tour de l'Essonne. Et cette année, le projet de participer à Levallois-Honfleur n'a reçut, jusqu'à ce jour, lui aussi, que
l'approbation de deux cyclos. Pour être tout à fait honnête, il faut bien dire aussi que les distances de ces randonnées plus lointaines sont aussi plus importantes ce qui peut, naturellement,
freiner quelques ardeurs.



KIKI-129 05/07/2011 12:22



en roulant, no problème, l'apn corrige un peu


tu peux mettre en mode rafale          si ça va trop vite



Cigogne 05/07/2011 19:31



Oh, finalement, en roulant, on mitraille. Après, on fait un tri (sérieux) pour ne garder que les clichés acceptables