Brevet de la Montagne de Reims 2012

Publié le par Cigogne

20120623_163157.jpgNouveau week-end cyclo-touristique au pays du champagne à l'occasion du brevet de la Montagne de Reims avec dame Cigogne, mon complice habituel Jean-Claude, ainsi que Guitout, tous deux accompagnés de leurs épouses respectives.

La journée de samedi a été essentiellement consacrée à flâner en ville, faire quelques emplettes d'autant plus indispensables que superflues et acheter quelques cadeaux divers et locaux. Le soir, nous nous sommes tous retrouvé, tout comme l'an passé, autour d'une table, certes moins riche, mais nettement plus adaptée aux efforts que nous allions consentir le lendemain.

A 5.15 heures, le réveil sonne. Déjà ?  Je cale les allumettes sous mes paupières et nous allons prendre un copieux petit-déjeuner.

P6240003

Puis on prépare les vélos et c'est parti pour une journée que dame météo ne nous garanti pas sans pluie. Pas très encourageant tout ça.

P6240007

Le début est difficile et laborieux. La route granuleuse ne rend pas du tout et le vent qui souffle de face incite à appuyer sur les pédales même en descente. Nous passons ensuite Bezannes puis Ville-Dommange où nous trouvons les permiers passages avec des pourcentages à deux chiffres.

Puis, juste avant d'atteindre le premier point de contrôle, nous aurons même droit à un petit coup de cul où mon compteur indique un dénivelé de 15 %.

P6240016

Un point de vue très agréable s'offre à nous.

P6240015

Nous reprenons ensuite notre route à travers le vignoble champenois où nous trouvons également d'autres champs, moins plaisants qui rappelle que la Champagne fut aussi le théâtre d'événements nettement plus regrettables.

P6240012

Puis nous abordons les choses vraiment serieuses. Peu avant d'arriver à Hauvilliers, nous passerons de 90 mètres à 196 en 1.1 kilomètres, soit un pourcentage moyen de 9.64 %. L'utilisation de la moulinette est de rigueur. Après une belle descente, nous remontons jusqu'au second contrôle, à Champillion où nous attend une charmante petite tortue. La photo s'impose.

DSCN2427

Nouveau plongeon à nouveau avant d'arriver à la seconde difficulté importante de la matinée : la montée dans le vignoble de Moët et Chandon, avec son dénivelé passant les 15 % à plusieurs reprises.

P6240022

Et puis, dans la montée vers le Bois du Mont, en passant une nouvelle fois la moulinette, je suis victime d'un saut de chaîne qui tombe entre le petit plateau et la cadre. Je remets la chaîne en place et repars. Mais le vélo n'est pas de cet avis. Il rouspète, hoquette, et est secoué d'étranges tressaillements. En fait, je viens de tordre quelques maillons. Plus question de forcer. Je ne tiens pas à courir le risque d'abîmer en plus la cassette.

Jean-Claude me propose de rejoindre l'arrivée au plus vite et de revenir me chercher avec sa voiture. En attendant, je vais continuer ma route tant bien que mal, à pieds dans les montée et me laissant glisser dans les descentes. Par chance, c'est précisément à ce moment là qu'il se met à pleuvoir 

En parvenant à Louvois, un panneau m'indique la direction de Cormontreuil, dans la banlieue de Reims et un habitant me confirme que je ne suis guère plus qu'à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée. La décision est vite prise. J'appelle Jean-Claude pour lui demander d'abandonner son projet et de poursuivre sa randonnée. Pour ma part, je vais rentrer directement à l'hôtel. Ce que j'ignorais encore à ce moment-là, c'est la splendide ligne droite de près de 3000 mètres, nez au vent et pluie sur le dos qui allait achever de me démoraliser en me pourrissant définitivement cette seconde participation au brevet de la Montagne de Reims.

P6240030Au final, j'aurais couvert 80 kilomètres et accumulé un dénivelé total de 1247 mètres. Mais c'est certain, si dame météo le permet, je serais au départ de la prochaine édition, en juin 2013.

Sortie club extérieur 24-06-2012, Altitude



Commenter cet article

Salle de Forme Paris 28/06/2012 00:03


Cela donne envie de tester... même si la météo n'a pas été terrible, cela aurait été plus agréable sous un beau soleil j'en suis sur

Cigogne 28/06/2012 11:59



Si tu veux un compte-rendu plus complet, je te renvois à l'article que j'avais publié l'an passé, sur cette randonnée (http://cigogne.over-blog.fr/article-brevet-de-la-montagne-de-reims-2011-77917455.html). Avec en prime,
un grand et beau soleil  



Jean-Charles DERLIQUE 27/06/2012 00:30


Il n'y a de la chance que pour la canaille : Finalement, le contre-temps qui m'a empêché de faire la Montagne de Reims cette année et, par la m^me occasion, de te connaître "de visu", m' a
évité cette nouvelle galère que tu as dû endurer après celle de la semaine dernière. Bref, "on oublie tout et on recommence" et, cette fois-ci, j'espère bien être de la partie. Je me demande...je
suis même presque sûr que le 147km de la Montagne de Reims est plus difficile qu'un grand col alpin.


Je verrai l'an prochain. En tous cas, tu montres un caractère résistant à toute épreuve, tu mérites d'avoir, l'an prochain, soleil et champagne à profusion.


Mais où avez-vous donc crêché ?

Cigogne 28/06/2012 11:58



J'ai effectivement (en espérant que dame météo le veuille bien) y retourner l'an prochain. D'autant que j'ai gardé un excellent souvenir de l'édition 2011.


Cela étant, c'est vrai que cette succession de côtes (avec des pourcentages très sérieux parfois) est éprouvante et vaut bien la montée régulière d'un long col. Cela avait d'ailleurs fait l'objet
d'un mini-débat dans les commentaires l'an dernier. 



Bruno 26/06/2012 22:56


Une belle ligne droite qui a de la gueule

Cigogne 28/06/2012 11:55



Certainement, sur la photo elle est belle. Mais dans le vent et la pluie, avec un vélo qui avance par à-coups, crois-moi, elle me semblait nettement moins belle  



newanne 26/06/2012 22:32


Tu pourras rajouter un maillon rapide dans ta musette pour la prochaine fois.

Cigogne 28/06/2012 11:55



C'est sûr. Un dérive-chaîne et un maillon rapide aurait pu m'être d'un premier secours. Encore faut-il savoir s'en servir. En plus, ce sont plusieurs maillons qui ont été endommagés, m'a dit mon
vélociste. Du coup, un changement de chaîne a été effectué.  



Robert 26/06/2012 15:55


Quiand la malchance s'en mêle. Décidément, ce n'est pas une année bien favorable aux cyclos. Ne reste plus qu'à espérer qu'après les vacances tu puisses enchaîner tes deux longues distances.
Surtout ne baisse pas les bras (si je peux dire)  

Cigogne 28/06/2012 11:52



Sacré série, effectivement. Villepreux forfait à cause du temps, Pontault plombé par le fléchage, Reims par le matériel... on va bien voir ce que la fin de saison me
réservera...