... Et une sortie dromadaire de plus

Publié le par Cigogne

Après une belle sortie de 110 kilomètres mardi, et une sortie plus courte hier avec Roland, j'ai décidé aujourd'hui, comme cela faisait longtemps que je ne l'avais pas fait, d'accrocher une nouvelle sortie "dromadaire" à mon actif.

Peu après 13 heures, je me suis donc mis en route, sans avoir une idée très précise sur le parcours que j'allais faire. Seule la volonté d'enchaîner un maximum de bosses allait guider mes roues. Je suis donc parti tout naturellement en direction du nord, avec en prime, un vent de face non négligeable.

A Courtry, je me suis dirigé vers Coubron, afin de rejoindre la route stratégique. Et d'une (de bosse). Quelques kilomètres plus loin, je redescends par la côte du ball-trap. Le Pin puis direction Thorigny. Mais avant d'y parvenir, je décide de passer par Villevaudé et Montjay-la-Tour. Et de deux. Redescente immédiate sur Bordeaux afin de pouvoir gravir la côte de Thorigny. Et de trois. A droite, un nouvelle descente rapide, vers la gare, pour rejoindre ensuite les hauts de Lagny. Et de quatre.

20052010390Ensuite ce sera un peu plus calme (tout est relatif). Je remonte vers Guermantes, passe Chanteloup et Montévrain pour rejoindre Chalifert. Une brêve pause pour prendre le cliché d'un petit château bien plaisant sous le soleil, et je décide de descendre en passant sous le pont de la voie du TGV, pour atteindre le bas de la côte du lavoir à Coupvray. Et de cinq. Je rejoins ensuite Esbly en empruntant la D934 puis la D5d. Une longue descente, avec beaucoup de circulation. A éviter à l'avenir.

Dans Esbly, après le pont du chemin de fer, je bifurque à gauche pour aller chercher ma sixième montée, la plus raide, au coeur de la localité. Au bas de la nouvelle descente qui suit, je tourne à gauche pour rejoindre Lesches. J'approche des 60 kilomètres. Le retour s'impose alors de lui-même : Jablines, Annet puis la côte de la Violette (et de sept) avant de revenir par le ball-trap que je gravis cette fois. Et de huit. Les cuisses commencent à être dures. Heureusement qu'il ne reste plus qu'une longue descente pour rejoindre mon domicile.


Au final j'aurais couvert 88.54 kilomètres en 3.58 heures, soit à une vitesse moyenne globale de 22.3 kms/h ce que je juge plus qu'acceptable si l'on tient compte des 700 mètres de dénivelés.


La parcours


Sortie solitaire 20-05-2010



Le profil

 

Sortie solitaire 20-05-2010, Altitude - Distance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article