Forfait pour Villepreux - Les Andelys

Publié le par Cigogne

SC20120413-130050-1Toute la semaine, nous avons guetté les informations météo pour savoir si nous allions pouvoir effectuer notre premier 200 km de l'année, demain, Villepreux - Les Andelys. Plus le samedi se rapprochait, plus nos chances s'amenuisaient. La dernière consultation sur divers sites internet spécialisés faite il y a une dizaine de minutes estompait nos derniers espoirs. La pluie devrait tomber une grande partie du parcours. Après nous être consultés par téléphone, à regret, Jean-Claude et moi prenions finalement la décision de ne pas participer à cette randonnée.

L'an prochain, peut-être... et sincères encouragements à tous les fous qui n'auront pas pris la même décision que nous  

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

Ce fut une belle journée ou le groupe ou nous étions n'a même pas été mouillé à part de l'intérieur avec la transpiration
Répondre
C


Vous avez eu de la chance ou vous avez louvoyé entre les gouttes ? 


J'attends de lire ton CR. Pour ma part, il y a eu une séance de rattrapage aujourd'hui (article à venir)



R

D'accord avec toi, Cigogne. Quand on peut éviter de rouler sous la pluie, on évite.


Suis aussi étonné par la curieuse coalition bretonne-auvergnate. Sont pas en train de rouler ces deux-là ? 
Répondre
C


        



J

Je ne suis pas non plus copain avec la pluie. On y va vraiment les talons devant...quand on y va ! On fait quand même du vélo pour se faire plaisir, avant tout. Il faut laisser les palmes et le
tuba à ceux qui font de la compèt.! ....Je pense que tu feras quandmême une petite sortie sympa ce dimanche : ton lieutenant est prêt à te soutenir !!!
Répondre
C


Tout à fait de ton avis : la pratique du vélo est et doit rester un plaisir. On n'est pas payé pour aller rouler. Alors, autant le faire dans les meilleures conditions possibles. Il n'y a qu'à
lire mes articles et voir les photos publiées pour se rendre compte qu'il n'y a que peu de choses capables de m'empêcher de sortir. Mais la pluie obtient la palme (sans jeu de mots) haut la main.
 



P

Entièrement d'accord avec le vieux grincheux d'Auvergne ! Quand faut y aller, faut y aller !
Répondre
C


Evidemment, quand on habite une région où il pleut trois jours sur quatre, on n'a pas toujours le choix quand on veut aller rouler un peu... 



V

Ben c'est quoi ça? quand c'est prévu on y va, le vélo est un sport de plein air!:0011: :0023:
Répondre
C


Sport de plein air, oui. mais c'est un plaisir et ne doit en aucun cas devenir une contrainte. Cela étant, chacun fait, naturellement, comme il veut.