Les boucles de l'Est

Publié le par Cigogne

14032010241Après une semaine de sorties diverses, au cours desquelles j'ai réussi à abimer mon tout beau nouveau vélo (oui, je sais, j'ai promis un article pour vous le présenter - et je tiendrais parole) qui a eu droit à la révision du réglage de son système de transmission et une retouche de peinture, je me suis aligné, ce matin, en compagnie de Jean-Claude et d'André, au départ des Boucles de l'Est organisé par l'A.C.B.E du Perreux.
Une randonnée d'une centaine de kilomètres, sans grande difficulté (dénivelé total : 503 mètres), augmentée de la quinzaine entre le lieu de départ et mon domicile et qui s'est essentiellement déroulée, une fois encore, sur des routes que je connais fort bien, puisque ce sont celles des sorties club habituelles. Seule innovation réelle, la montée de la côte de Bry, longue mais d'un pourcentage raisonnable (3.5 %).
Puis ce fut un long enchaînement de localités très souvent traversées : Jossigny, Favières, Tournan (où André nous à quitté, ayant opté pour le parcours de 80 kilomètres), La Houssaye, Crèvecoeur..., avant d'atteindre la seule réelle difficulté de cette randonnée avec la montée de la côte de Tigeaux.
Ce fut l'occasion pour moi de tester pour la première fois mon 28 dents et le trouver vraiment trop petit pour ce genre de montée. Une fois passés les premières centaines de mètres, d'un pourcentage oscillant entre entre 6 et 8 %, gravies avec le 18 dents à l'arrière, j'ai remis le 40 dents pour poursuivre tranquillement ma route.
Le retour fut à l'image de la première partie du parcours, même si la côte de Torcy est venue pimentée un peu les derniers kilomètres.
A noter toutefois le fléchage, bien fait au demeurant, et qui après la Houssaye a été agrémenter de petits dessins forts sympathiques. Ce fut d'abord un petit coeur, qui nous a surpris, puis une étoile, puis des visages souriant ou tristes en fonction de la difficulté du parcours... Nous avons même eu droit un une petite locomotive au passage à niveau avant d'atteindre Tigeaux. Plaisant.
Au final, les 115 kilomètres auront été couverts en 4 heures 29,  soit à une moyenne générale très convenable de 25.7 kms/heure


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monique 22/03/2010 14:11


Une cyclote qui désirerait avoir plus de détails sur les dégâts causés au BEAU VELO. Tu ne donnes pas les raisons de cet incident, est-ce que tes pieds étaient restés prisonniers des pédales ? A +.
Mo


Cigogne 26/03/2010 11:53


Comme je ne vais pas devenir désobligeant, je me garderais de tout commentaire sur les pédales automatiques. D'autant que je note que dans les bosses, malgré mes pédales "de vieux", je tiens ma
place très honorablement



Cigogne 15/03/2010 21:56


Va falloir changer de lunettes, n'ot président. Je n'ai jamais écrit que j'ai mis le 28 dents pour monter la côte de Bry (40-18).
Je l'ai utilisé dans les premières centaines de mètres de la côte de Tigeaux, avant de repasser sur le 40 dents car je trouvait le 28 dents trop petit.



mauchant 15/03/2010 14:43


Salut Bernard,
Quoi ! la cote de Bry avec le 28 dents ? c'est bien la peine , un vélo d'un tel prix doit monter tout seul , sur au moins 40 dents !!!!!!!!
Pffff