Levallois-Honfleur 2012

Publié le par Cigogne

P9080014Levallois, une dizaine de minutes avant 7 heures. Fait encore nuit et plutôt froid. Le thermomètre de mon compteur indique 9 degrés. Les coupes-vent et les manchettes sont de rigueurs. Parmi les 2700 participants à cette nouvelle édition de cette grande randonnée, Jean-Claude et moi prenons le départ. 20120908 063202Jean-Claude fixe son numéro, et c'est parti pour une chevauchée de plus de 200 kilomètres. La première côte, à quelques kilomètres du départ, qui nous mène vers les hauts de Saint-Cloud est la bienvenue. Elle nous permet de nous réchauffer quelque peu.P9080019Le long cortège de cyclos s'étire dans les premiers rayons du soleil. Il n'y a pas de vent. la journée promet d'être belle.20120908 084834Arrivée dans la grande allée menant au château de Thoiry où se situe le premier contrôle de ravitaillement. DSCN2595L'incontournable cliché-souvenir et on repart en direction de la Normandie. C'est qu'il reste encore près de 170 kilomètres à couvrir.

20120908 101441Les côtes, qui ressemblent plus à de longs faux plats montants, ne sont pas bien méchantes. D'ailleurs le dénivelé final ne sera guère élevé (1179 mètres en 215 kilomètres)20120908 120845Vers 11.30 heures, à la hauteur d'Evreux, c'est la pause repas. Il fait chaud maintenant. On abandonne les couches supérieures. Le restant de la randonnée se fera en maillot d'été. Que du bonheur.DSCN2600

20120908 155232Peu avant seize heures, à la faveur d'une trouée dans dans les bois qui bordent la route, la silhouette du pont de Normandie annonce la fin prochaine de la randonnée.DSCN2615Effectivement, peu après, nous entrons à Honfleur et recueillerons notre dernier coup de tampon sur la carte de route. Nous aurons bouclé le parcours en 7.44 heures, soit 37 minutes de moins que lors de la précédente édition. Une petite satisfaction supplémentaire. Une dernière photo sur le port et nous reprenons la route, car il nous faut rejoindre Cabourg où est garée la voiture. DSCN2616Ces 35 ultimes kilomètres ne seront pas des plus plaisants. D'abord parce que la fatigue est présente, que la difficile traversée de Deauville et Trouville, au milieu de la circulation urbaine de cette fin d'après-midi est pénible et puis, le dénivelé absent sur Levallois-Honfleur se situe sur cette petite portion (314 mètres). Mais la journée restera dans les excellents souvenirs de cette fin d'année.

Et puis, si dame météo le permet, dans une semaine exactement, on va tenter le doublé en participant à un autre 200 km, Versailles-Chambord  

Commenter cet article

marco 15/10/2012 12:49


très bien ton blog

Cigogne 16/10/2012 21:24



Merci  


J'ai fait un tour sur le tien. Belles photos, mais, si je peux me le permettre, je trouve que tes articles manquent un peu de texte  



Bruno 16/09/2012 23:46


L'année prochaine tu devaris essayer la sortie à la mer du club de Flins et tu verras que la portion Cabourg Honfleur est moins pénible en pleine nuit

Cigogne 17/09/2012 20:54



Peut pas. Mon vélo n'est pas équipé pour rouler de nuit  



Cinglée du Ventoux 14/09/2012 11:51


Bravo! Beau maillot bien porté, et belle photo!


Bonne continuation

Cigogne 14/09/2012 13:41



On va essayer de faire une autre belle photo, du même genre, demain, à Chambord  



Penn Ar Bed 12/09/2012 14:16


Sympa cette promenade, bonne route pour la suivante

Cigogne 12/09/2012 17:21



Eh voui, une petite promenade bien sympathique... en attendant la prochaine...  



Salle de Forme Paris 12/09/2012 10:17


Très belle course qui est loin d'être simple au vue de l'endurance nécessaire pour la terminer...


Une question... le retour se fait comment? dans la foulée en vélo? ;-)

Cigogne 12/09/2012 17:20



Le retour ? Nous, nous nous sommes organisés pour avoir une voiture presqu'à l'arrivée. Autrement, il y a toujours la possibilité de passer la nuit à l'hôtel et de participer à l'Audax du
lendemain qui te ramène vers Paris