On débloque les compteurs... enfin !

Publié le par Cigogne

24012010191Cette fois ça y est. On a enfin réussi à débloquer les compteurs qui n'avaient pas vraiment bougés depuis le début de l'année.
Il y avait bien eu une première sortie en début de mois, le 4, mais depuis, météo oblige, j'ai été contraint de me contenter de pédaler en salle, afin de ne pas perdre l'habitude de faire tourner les jambe.
Vendredi, petite éclaircie. J'en profite pour dépoussiérer mon vélo et l'emener faire un petit tour. C'est bon, je sais encore comment faire pour avancer sans perdre l'équilibre. Je ne serais donc pas obliger de remettre les petites roues stabilisatrices à l'arrière.
Ce matin, première sortie avec le club. Les courageux sont là, avec le sourire, malgré un temps couvert et une météo pas franchement optimiste.
Nous sommes une dizaine à nous élancer peu après 9 heures pour une petite sortie de 80 kilomètres, sans difficulté notable. Les routes ne sont pas toutes sèches, mais rien de rédibitoire.
Nous passons la base de loisir de Vaires, filons sur Jossigny puis Favières et Tournan avant de prendre le chemin du retour. Peu avant Neufmoutiers, cela se gâte. Je commence par percer à l'arrière. Naturellement. Chagment de chambre à air et c'est reparti. Neufmoutiers passé, la pluie fait son apparition. Il reste encore une trentaine de kilomètres à parcourir, soit près d'une heure trente de route. Charmant.
Après Jossigny, nouvelle crevaison. Toujours à l'arrière, bien entendu. - Pourquoi crève-t-on toujours à l'arrière ? La roue avant est pourtant la première à passer sur le caillou ou dans l'ornière - L'ensemble de l'équipe, lancée à vive allure, ne s'en aperçoit pas. Seul Olivier; en petite forme, qui roulait derrière moi, reste pour maider à réparer. Il pleut toujours.
Nous finissons par rentrer, complètement trempés. Plus un poil de sec. Même les chaussettes, pourtant imperméables, sont gorgées d'eau. Ne reste plus qu'à mettre tout ça dans la machine à laver pendant que je prends une bonne douche chaude des plus agréables. Dehors, le vélo attends patiement son tour. Il est dans un état...
Au final, une première sortie bien sympathique (eh oui, je dois être un peu maso - comme bien d'autres cyclos de ma connaissance) durant laquelle nous avons couvert un peu plus de 80 kilomètres en 3.20 heures, soit une moyenne des plus respectacles de 24.1 kilomètres à l'heure

Commenter cet article

Cigogne 27/01/2010 20:21


Actuellement il faut profiter de la moindre éclaircie pour faire une sortie. J'aurais nettement plus de kilomètres en salle que sur route, ce mois.
Quand à la moyenne, le temps maussade y est sûrement aussi pour quelque chose. Chacun était pressé de rentrer. Et ça se comprends aisément...


Bruno 25/01/2010 23:37


Belle moyenne pour une reprise.
De mon côté de la région parisienne j'ai pu échapper à la pluie l'après midi.


Cigogne 24/01/2010 20:18


Quand je lis tes compte-rendus et que je vois les dénivelés que tu accumule, je suis encore plus flatté par tes encouragements.
Espérons effectivement que l'hiver régresse et permette des sorties plus nombreuses (et plus longues) dans les semaines qui viennent


cricri 24/01/2010 18:40


Ca y est : tu as débloqué la situation... L'hiver est sur sa fin (on espère) et tu vas de nouveau pouvoir manger du km. Bravo pour cette belle sortie