Séjour en Italie - première partie

Publié le par Cigogne

2010-08-28 16-52-24 189Après avoir fait connaissance avec les montagnes "pointues", lors des trois journées passées à Serre-Chevalier, nous étions fin prêts pour le séjour en Italie.

Grâce à un astucieux bricolage de Michel, les trois vélos ont pris place dans la voiture en occupant un minimum d'espace. Il est doué, le bougre.

Après quelques heures de route nous arrivons à Sassello, à une vingtaine de kilomètres au nord de Savone. C'est là que nous allons loger durant une petite semaine, en Ligurie, pour rayonner dans les Alpes Italiennes.

 2010-08-29 08-42-51 364

Dimanche matin 29 août, il ne fait pas très beau pour notre première sortie et la photo de groupe devant l'hôtel. La grisaille nous accompagnera durant une paire d'heure puis laissera place à un beau soleil qui ne nous quittera plus durant tout le restant de notre séjour.

2010-08-29 10-27-41 4812010-08-30 10-49-04 5342010-08-31 13-30-29 8362010-08-31 15-26-17 264Après une trentaine de kilomètres, nous arrivons à Acqui Terme. C'est l'occasion d'une pause touristique pour admirer les fontaines d'eau chaude (65°) qui coulent au coeur de la cité. Nous en profiterons également pour visiter notre première église (il y en aura d'autres - toutes aussi belles les unes due les autres).

Ensuite nous entrerons dans le vif du sujet avec une première montée de 6 kilomètres qui sera suivie peu après par une seconde de 5 kilomètres.

Au final, nous couvrirons 112 kilomètres avec un dénivelé de 1200 mètres. Une chose est dores et déjà certaine : la semaine ne sera pas des plus reposante. Mais ça, on s'en doutait un peu.

Lundi 30 août, nous descendons vers le sud, histoire d'aller voir la mer (maman - je sais, celle-là était facile). La journée va emprunter quelques kilomètres au tracé de Milan-San Remo. Nous franchirons les Passo Del Faiallo avec une vue sur le port de Gènes et Del Turchino. A ce moment là, nous aurons couvert 40 kilomètres et déjà accumulé 920 mètres de dénivelé, après quoi nous descendrons (enfin) vers la Méditerrannée que nous longerons sur une vingtaine de kilomètres. Ce sera la seule portion du parcours relativement plate si l'on accepte d'oublier les quelques corniches empruntées. Puis ce sera la montée vers notre troisième col de la journée, le Passo Del Giovo avant de rejoindre notre hôtel, bien fatigués. Si le kilométrage est plus proche de celui d'une sortie habituelle (96 kilomètres) le dénivellé (1600 mètres), lui, est assez loin de la norme "Cricri". Et ce n'est pas terminé.

Mardi 31 août, la journée va être plus calme. Si on peut dire. Le départ est différé. Nous nous rendons en voiture à Dego d'où nous partirons pour une petite boucle de 107 kilomètres avec seulement 1000 mètres de dénivelé. Mais les pourcentages des montées s'élèveront nettement au-dessus des deux chiffres. Peu après Bormida mon compteur passera plusieurs fois au-dessus des 15 %. Hervé, organisateur du séjour, nous fera part de ses théories sur les vraies montées et les fausses descent.

Puis ce sera l'heure, bienvenue, de la pause repas, un sympathique pique-nique dans un petit parc à Calizzano. Au retour, nous passerons par Millesimo, charmante petite localité médiévale où nous emprunterons le Pont de la Gaietta avant de rejoindre la voiture et de rentrer à Sassello.

 

(suite de mes aventures transalpines dans mon prochain article)


2010-08-29 10-40-39 115La cathédrale d'Acqui Terme

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mimi 16/09/2010 17:20



Bien vu et bien commenté ces trois journées pas du tout faciles.


C'est vrai que ces grimpées n'ont rien à voir avec un vrai col alpin, car elles sont sèches sans relâche sur des routes fortement
dégradées, mais il y a le décor et les pique-niques pour nous redonner du courage. J'attends la suite avec impatience....