Tour de l'Essonne 2011

Publié le par Cigogne

Dimanche 8 mai 2011. C'est la commémoration de l'armistice de 1945. C'est aussi le Tour de l'Essonne. Le troisième pour moi.

Dédé est arrivé.Il achève de se préparer.

2011-05-08 07-29-51 304Bruno (link) est déjà prêt. Faut dire que régional de l'épreuve, il est venu directement en vélo jusqu'au départ.

2011-05-08 07-30-00 933Dame météo est avec nous. Bien qu'elle prévoyait un temps mitigé, avec des risques d'averses, il fait grand soleil. Les tenues d'été sont de mises, même si par prudence je démarrerais avec le maillot de demi-saison à manches longues. Faut dire qu'il y a du vent. Beaucoup de vent. Et de plus, il va nous être défavorable durant toute la matinée.

Nous nous élançons à 7.30 précises pour un périple de plus de 160 kilomètres débutant par une longue promenade qui nous mènera de château en château, comme celui de Courances...

2011-05-08 08-38-49 449ou celui de Buno-Bonnevaux

2011-05-08 10-16-24 335Une matinée durant laquelle nous aurons essentiellement passé notre temps à nous battre contre le vent qui nous attendait régulièrement au sommet de chacune des côtes gravies et à formuler des voeux pour qui ne tourne pas et facilite notre retour vers Longjumeau durant l'après-midi.

Après 100 kilomètres de cet incessant combat, peu après midi, comme les années précédentes, c'est un pique-nique champêtre, devant la petite gare de Saint-Hilaire Chalo qui nous permettra de recharger quelque peu nos batteries.

2011-05-08 12-23-07 30L'après-midi, comme souhaité, le vent nous facilitera le retour. Et c'est une fort bonne chose, car ce retour sera essentiellement une succession de montées, courtes mais nombreuses, agréablement ombragées mais casse-pattes, qui ne nous laisseront que peu de répit et débuteront dès les premiers hectomètres après la pause repas. Elles ne s'achèveront finalement qu'à proximité de Longjumeau que nous rejoindrons après une chevauchée de 6.54 heures qui nous auront été nécessaires pour parcourir les 166 kilomètres du trajet.

Rendez-vous l'an prochain, pour une nouvelle édition... sans vent ?

Le profil :

Sortie club extérieur 08-05-2011, Altitude - Distance

... et le parcours

Sortie club extérieur 08-05-2011

Commenter cet article

lariegeoise 16/05/2011 08:37



Effectivement sur mon parcours d'hier, j'ai rencontré un point de ravitaillement. On va attendre ta narration. cela me donnera peut-être des idées de parcours quoique vers Villeneuve Le comte,
j'ai un peu éculé les variations. vivement ma montagne pour faire un peu plus hard. Dans quinze jours, je pars en Vendée et après l'Ariège.



lariegeoise 15/05/2011 14:32



C'est qu'il recherche sa nouvelle demeure pour sa retraite de chateau en chateau! Mais dans l'Essonne, on peut toujours trouver un terrain bosselé. Quand ta prochaine grosse sortie? Allez roulez
jeunesse!



Cigogne 16/05/2011 08:22



Ben la prochaine sortie, en fait, c'était hier (dimanche 15) à Villeneuve le Comte. La ranodnnée des Toques Blanches.


Article dans les jours qui viennent 



Robert 10/05/2011 11:44



260 la semaine dernière, 160 cette semaine. Tu vas finir par devenir un spécialiste des longues distances. Bravo pour ce beau doublé



Cigogne 10/05/2011 21:09



Oh que non, je ne suis pas un spécialiste des longues distances, et ne le serais certainement jamais. 160 est une bonne distance pour moi. 260 est une exception.


Mais si tu veux faire connaissance avec de vrais spécialistes des longues distances va voir sur ces blogs : http://cyclo91-saison2009.over-blog.com/ ou http://cricri-le-cyclo.over-blog.com/



Bruno 09/05/2011 23:32



En regradant le profil du parcours on a l'impression qu'il y avait toutjours quelques bosses alors que sur le terrain l'aller m'a paru beaucoup plus plat.


Excellente journée passée en ta compagnie



Cigogne 10/05/2011 21:04



Eh oui, ce n'était pas tout plat. Loin de là, même si c'est bien loin d'un BCM. Une journée très agréable à renouveller dès que l'occasion se représentera



Veloblan 09/05/2011 22:10



On en voit pas beaucoup sur le vélo



Cigogne 09/05/2011 22:16



... et pourtant il y en avait. Je le sais. J'en étais