Vélo pour Tous à Romainville - Une randonnée citadine

Publié le par Cigogne

Hier, dimanche, j'ai participé à la randonnée "Vélo pour Tous" organisée par le club de Romainville. Un choix qui s'est révélé d'autant plus difficile à prendre qu'au même moment, à Bonneuil, se tenait la randonnée des Toques Blanches, une randonnée hautement gastronomique. Mais, lors de la discussion au club samedi, l'esprit de club a prévalu. Il est vrai qu'il prévaut souvent : lors de la randonnée de Montjay-la-Tour (où j'étais seul), de Bobigny (où nous n'étions que deux), au Tour de l'Essonne (où nous avions réussi - pour augmenter les chances de montrer notre beau maillot - de faire trois groupes à seulement six cyclos). Mais là, je sais, je fais preuve de mauvais esprit. C'est l'un de mes traits de caratère.


30052010408Hier matin, j'ai donc rejoint Monique et Michel près de la gare du Chesnay, puis nous avons retrouvé Claude, Christine et Jean-Claude au centre de Gagny.

Après avoir retrourné la roue avant du vélo de Christine (l'aimant se trouvant du côté opposé au capteur, son compteur de vitesse restait obstinément muet), nous sommes partis, ensemble, pour rejoindre le lieu du départ. Gagny, Villemomble, Noisy le Sec sont traversés avant d'atteindre Romainville.

Là nous retrouvons Claude et Alain. Nous serons donc huit à nous élancer, peu avant 8 heures, sous un ciel bas et gris, pour une randonnée qui sera essentiellement citadine.

 

 

30052010409

L'essentiel des canaris avant le départ (manque juste Alain - qui finit son inscription - et le photographe)


30052010416Nous commençons par prendre le chemin inverse de celui qui nous a amené au départ, et commençons à égrenner le chapelet de communes qui constituera l'essentiel du parcours. A Gagny, nous nous offrons une première côte pour rejoindre la route stratégique et quitter enfin (très provisoirement, hélas) les localités. En haut de la côte du ball-trap, après le premier contrôle de ravitaillement, nous plongeons vers Villeparisis. Puis nous traverserons Mitry le Neuf, Mitry-Mory et Compans avant d'atteindre, après quarante kilomètres, enfin, des routes campagnardes, plus roulantes.

Nous effectuons alors une petite boucle, tout d'abord avec un vent très favorable, qui nous permet de rouler à plus de 40 kms/h puis un vent de face, qui provoque des éclatements fréquents de notre petit groupe avant de revenir à Mitry-Mory. Mon compteur indique alors 63 kilomètres. Nous aurons bénéficié de 23 kilomètres de randonnée traditionnelle car mis à part les quelques kilomètres de la route stratégique, le retour ne sera qu'une longue et pénible succession de localités, au milieu de la circulation, avec en prime, quelques averses intermittentes, qui le rendront plus pénible encore...

 

30052010420Au final, nous aurons couvert (distance aller-retour compris) 107 kilomètres - dont plus de 70 en ville, avec un dénivelé de 600 mètres en 4.50 heures.


Nous ramenerons également deux coupes, l'une pour la participation de deux féminines du club, et l'autre - d'autant plus méritée qu'elle lui a échappée par deux fois dernièrement - pour le cyclo le plus âgé, Claude, 80 ans, qui aura effectué l'intégralité de la randonnée avec nous.

 

Les photos prises au cours de la randonnée se trouvent dans l'album "Sorties 2010-05", colonne de droite du blog

 

 

Le parcours


Sortie club extérieur 30-05-2010

 

Le profil

(étrangement Openrunner indique une descente avec un pourcentage supérieur à 7 % - la plongée vers Villeparisis - alors que cette côte a été gravie au retour, et que ce pourcentage n'est pas signalisé...)

 

100530

 


Commenter cet article

TOUL.... 31/05/2010 18:02



Mes félicitations pour la prose. La "Cygogne" a une excellente plume. Tu as oublié de mentionner qu'à l'aller nous avions le vent dans le dos par moment, rouler à 40 KmH était très facile,
mais au retour depuis Charny c'était l'horreur, 2 féminines et un cyclo de 80 ans étaient dans la panade, heureusement qu'un habitué  très complaisant les a abrités alors que
d'autres se "tiraient la bourre".



Cigogne 31/05/2010 20:37



Merci pour tes compliments pour ma prose.


J'ai mentionné le fait que nous avons roulé à plus de 40 kms/h grâce à un vent favorable, dans mon article. Mais à lire ton commentaire, j'ai comme l'impression que tu y étais...



veloblan 31/05/2010 17:22



Pas mal la brunette!


Quoi? 70 km en ville? sans moi!


 



Cigogne 31/05/2010 20:26



Bien d'accord avec toi, Veloblan : une randonnée avec 70 kms en ville n'a vraiment rien de plaisant.


Suggestion : opter pour un départ délocalisé. Pourquoi ne pas avoir fait partir cette randonnée du premier point de contrôle, par exemple, quitte à redessiner le parcours ? La randonnée de
Montjay-la-Tour, à laquelle j'ai participé en mars était bien organisée par l'Etoile Cycliste Noiséenne


Quant à la brunette... faudra prendre contact avec le club de Romainville. C'est elle qui a remis la coupe (et fait la bise) à notre ancien



Nicolas 31/05/2010 15:01



Bien vu "la Cigogne", cette rando méritait (pour les organisateurs) que l'on y participe. Mais l'esprit d'équipe manque encore d'efficacité surtout lorsqu'il faut
protéger les plus faibles des effets ravageurs du vent. Tu omets de mentionner que nos "deux" féminines présentes ont remporté une coupe et notre plus ancien de même (Claude se trouve récompensé
de son assiduité aux randos des autres Clubs).


Encore merci pour ton reportage.



Cigogne 31/05/2010 15:50



On n'a pas fini de parler de l'esprit d'équipe, au club. Mais avec un peu d'effort (de la part de tous), nul doute qu'on finira par y arriver et former un groupe digne de ce nom.


Tu fais bien de me signaler mon oubli, quant aux coupes ramenées. Je reprends l'article immédiatement pour rendre justice aux heureux lauréats