Randonnée de Pantin, une petite randonnée gentille

Publié le par Cigogne

2010-09-19 10-59-28 458 Villevaudé 2010-09-19 09-49-03 395 VillevaudéCe matin le réveil à sonné alors qu'il faisait encore nuit. De plus le thermomètre n'indiquait que 6°. Il ya des jours comme ça où je me demande si j'ai chosi la bonne activité physique pour garder un semblant de forme raisonnable. Au lieu de cela, j'enfile des affaires chaudes, cuissard long, manchettes et maillot à manches longues et part rejoindre Monique et Michel, puis Christine et Claude pour prendre part à la randonnée organisée par le club de Pantin.

 Une petite randonnée gentille, en comparaison des dernières sorties effectuées. 500 mètres de dénivelés en 77 kilomètres, c'est insignifiant.

En fait le plus pénible a été, dans un permier temps, de rejoindre Pantin, lieu du départ. 13 kilomètres de localités ininterrompues. Puis, dans un second temps, 12 autres kilomètres pour rejoindre la route stratégique, au-dessus de Clichy-sous-Bois. Et encore, avons nous remplacé une partie du parcours prévu sur la route nationale 3 par une partie, parallèle, sur la piste cyclable qui longe le canal de l'Ourcq.

Une fois là, après avoir rejoint Courtry, passé Le Pin, nous nous sommes hissés jusqu'à Montjay-la-Tour ou nous avons eu droit à un premier contrôle de ravitaillement poétiquement rebaptisé "point de conviviabilité". La descente vers Annet, nous a permis de constater que la DDE n'a toujours pas effectué la moindre réfection de la côte de Gibbs qui continue à se dégrader  en toute quiétude. Côte de la Violette avant de plonger sur Thorigny. Slaloom entre les véhicules, très très nombreux, le long de la voie ferrée (brocante dans les alentoures ?) puis longue montée dans Dampart, avec quelques passages approchant les 10 %. Et c'est déjà presque fini.

Nous repassons une nouvelle fois au point de conviabilité et rentrons tranquillement, en passant par le ball-trap, et en décidant de faire l'impasse sur les derniers kilomètres, tous en localité, et de ce fait, avec la circulation automobile d'une fin de dimanche matin, bien peu agréables.

 

Le profil (quand même respectable)

Sortie club extérieur 19-09-2010, Altitude - Distance

Commenter cet article

Helliot 28/09/2010 18:05



très belle rando sous le soleil,


à propos la DDE ça n'existe plus depuis 2 ans, en principe les petites routes et RD c'est le conseil général, les communautés de communes souvent pour les zones urbaines


si ça continue bientôt tout va être à péage !!!!!!!!


j'ai un peu le même dilemme que toi continuer ou pas avec mon club qui végète, à la FFCT il y a possibilité de licence individuelle, voire pas de licence du tout, je suis adhérent aux 100 cols,
alors que faire ?


pour 2011 pense au BRA c'est un beau parcours avec le Galibier, je vais faire le forcing pour y aller.


Levallois Honfleur d'habitude j'y participe car j'aide en même temps mon ancien club (Levalllois tès bon club s'y ça t'intéresse) en 2009 je l'ai fait avec Bruno91 de Palaiseau


 


Je vais voir si je prévilégie le Ventoux en juin pour la Bicinglette (13 montées cette année)


la traversée du Massif Central ou autre massif me tente bien.


à Bientôt


Jaky



Cigogne 29/09/2010 10:14



Merci pour ton long commentaire.


Pour la DDE, j'ignorais. D'autant que dans ma rue, les véhicules de la DDE, fort nombreux, continuent de stationner régulièrement, les employés habitants sur le trottoir d'en face.


Pour la licence, c'est une réflexion qui mérite attention. Un certains nombres de commentaires ont d'ailleurs été postés suite à mon billet d'humeur à ce sujet. Je pense que si la reprise d'une
licence est indiscutable, l'appartenance à un club, elle, n'est de loin pas indispensable. Surtout si je me réfère à ce que je vois dans mon club actuellement.


En ce qui concerne mon programme de l'an prochain, c'est encore un peu prématuré. J'ai bien sûr quelques objectifs que je souhaite concrétiser. Mais de là à savoir si ce sera fait en 2011 ou plus
tard... On verra bien.


Toutes mes félicitations pour tes 13 montées du Ventoux cette année. Elles sont d'autant plus sincères que c'est un sommet que je n'ai pas encore accroché à mon palmarès. Il était prévu cette
année, mais a été remplacé par le Galibier. L'an prochain, peut-être